• Y a-t-il des mondes parallèles ?

    Se pourrait-il que votre double soit en train de lire cet article au même moment dans un univers parallèle ?

    Le concept d'univers parallèle est l'un des plus grands esprits de la science-fiction et de la science de la vie réelle. Ce n'est guère surprenant, puisque l'idée de plusieurs copies de vous-même existant en même temps est à la fois existentiellement dérangeante et palpitante. La possibilité de tels univers laisse aussi place à de nouvelles questions philosophiques absolument passionnantes ! Comment leur découverte pourrait-elle changer notre vie quotidienne et notre conception de la réalité ? Quelle ampleur aurait-elle sur la communauté scientifique ? Faudrait-il tout remettre en question ? Il faut, cependant, se rappeler que la physique est une science et n’est pas sensée répondre à des questions philosophiques.

    La physique cherche à expliquer ce que l’on observe, en établissant des hypothèses que l’on est capable de tester expérimentalement.

    Théories pour un 'multivers'

    En effet, Les chercheurs de la sonde spatiale WMAP ont découvert une force 10.000 fois plus grande que celle de la Voie lactée qui, d’après eux, serait la preuve évidente qu’un univers parallèle se tiendrait à proximité du nôtre.

    Dans une autre tentative pour découvrir des mondes alternatifs, la NASA a installé le spectromètre magnétique Alpha-2 dans la station spatiale internationale pour essayer d’enregistrer des données qui pourraient servir à prouver leur existence, certains pouvant même être constitués d’antimatière. Percer le secret de cette énigme cosmique suscite un intérêt à l’échelle mondiale. Ce projet a le soutien de la plupart des nations de l’Union Européenne en plus de Taïwan, de la Chine, de la Russie et des États-Unis.

    D’autre part, peut-être que plusieurs univers peuvent- suivre la théorie de la mécanique quantique (le comportement des particules subatomiques), dans le cadre de la théorie de «l'univers des filles». Si vous suivez les lois de la probabilité, cela suggère que pour chaque résultat qui pourrait provenir d'une de vos décisions, il y aurait un éventail d'univers - dont chacun a vu un résultat arriver. Donc, dans un univers, vous avez pris un travail en Chine. Dans un autre, peut-être vous étiez sur votre chemin et votre avion a atterri quelque part dans un autre pays. Etc.

    Cependant, comment pouvons-nous prouver (ou réfuter) n'importe lequel de ces arguments sans en avoir une expérience directe ? Bien que de nombreux aspects de notre univers nous restent encore inaccessibles, il est actuellement impossible d'obtenir des preuves pour confirmer laquelle de ces hypothèses est légitime !

    Effectivement, avec notre technologie actuelle, nous sommes limités à des observations dans cet univers parce que l'univers est courbe et nous sommes à l'intérieur du bocal, incapable de voir l'extérieur de celui-ci (s'il y a un extérieur.)

    Se disputer contre un univers parallèle

    Tout le monde n'est pas d'accord avec la théorie de l'univers parallèle

    D’après Max Tegmark du MIT , ce modèle de 'multivers' constitué de « nombreux univers » est ancré dans la physique moderne et finira par devenir vérifiable, prédictif et réfutable. « Il s’agit non pas de science-fiction mais de vraie science » déclare-t-il. Or, l'astrophysicien Ethan Siegal a convenu que l'espace-temps pourrait durer éternellement en théorie , mais a dit qu'il y a quelques limites à cette idée. En effet, le coeur du problème est que l'univers a un peu moins de 14 milliards d'années.

    Donc l'âge de notre univers lui-même n'est évidemment pas infini, mais une quantité finie. Cela limiterait simplement le nombre de possibilités pour les particules de se réorganiser. En outre, l'expansion au début de l'univers a eu lieu de façon exponentielle augmentant donc de manière continue et très rapide parce qu'il y avait tellement «d'énergie inhérente (inséparable) à l'espace lui-même». Mais au fil du temps, cette inflation (accroissement) a évidemment ralenti, les particules de matière créées au Big Bang ne continuent pas à se développer.

    Parmi ces conclusions : cela signifie que les 'multivers' auraient des taux d’inflation différents et différents  temps (plus ou moins) pour l'inflation. Cela diminue les possibilités d'univers similaires aux nôtres. Mais plutôt que de voir ce manque d'autres univers comme une limitation, Siegal prend plutôt la philosophie qui montre combien il est important de célébrer l'unique. Il conseille de faire les choix qui fonctionnent pour vous et qui "ne vous laisse pas de regrets".


    Par: L.M

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :